Des produits anti-gaspi

En collaboration avec les agriculteurs, les entreprises de conservation planifient les volumes à produire, par contractualisation. Ce fonctionnement leur permet de disposer de la juste quantité de légumes pour répondre à la demande du marché, évitant de générer des surplus invendus. De plus, une fois en conserve ou surgelés, les légumes se stockent facilement sur de longues périodes et peuvent ainsi être commercialisés au moment voulu dans l’année, pour répondre à la demande des consommateurs

Chez les distributeurs comme chez les consommateurs, les légumes en conserve et surgelés permettent également de limiter efficacement le gaspillage alimentaire, du fait de leur très longue durée de conservation. Les produits, dont la fraîcheur est préservée, disposent d’une DDM (Date de Durabilité Minimale) longue, allant de 2 à 5 ans. Il est ainsi très rare de devoir jeter des légumes en conserve ou surgelés.

Par ailleurs, les conserves et les surgelés s’adaptent aux quantités utilisées par les consommateurs. Les sachets de surgelés leur offrent en effet la possibilité de ne prélever que les justes quantités de légumes nécessaires à leurs préparations et, dans le cas des conserves, ils disposent d’un large choix de formats au moment de l’achat.

Les conserves : recyclables à l’infini

Le métal, utilisé pour fabriquer des boîtes de conserve, se recycle à 100% et à l’infini, qu’il s’agisse d’acier ou d’aluminium. Les emballages métalliques présentent un taux de recyclage remarquable : en France il est de 78 % pour l’acier et d’environ 60 % pour l’aluminium.
Le recyclage des emballages permet de limiter la consommation de ressources naturelles (minerai de fer pour l’acier, bauxite pour l’aluminium). On estime à deux tonnes la quantité de matière première non renouvelable ainsi préservée lors du recyclage d’une tonne d’acier ou d’aluminium. D’autres ressources sont, dans le même temps, également épargnées : ce même recyclage d’une tonne d’acier permet notamment d’économiser quatre mois de consommation d’eau et une année de consommation d’énergie d’un habitant.

Partagez ce contenu :
© Copyright UNILET 2021 – Réalisé par ADOCOM-RP
Click to access the login or register cheese